L’immobilier est dans le vert en Belgique

Un immeuble en Belgique

Alors que l’immobilier n’est pas au bout fixe partout en Europe, chez nos voisins belges, celui-ci continue sa progression chaque année, et ce n’est pas l’année 2017 qui devrait déroger à la règle, d’après les derniers chiffres publiés.

Une hausse constante chaque année

L’immobilier résidentiel belge est donc toujours en hausse, d’après l’indice Trévi, faisant mentir les rapports internationaux qui parlent toujours de surévaluation, même si ceux-ci sont moins nombreux que par le passé. Ainsi, l’indice Trévi qui vient de tomber laisse entrevoir une légère hausse qui s’inscrit dans la continuité des années précédentes. Une nouvelle qui satisfait les entreprises du secteur, que ce soit pour la location de biens immobilier ou bien encore pour la gestion locative.

Pour certains, cela est clairement une surprise, comme on avait pu le constater en 2016. Alors qu’à la fin de l’année, l’immobilier affichait une hausse de 2%, conforme aux prévisions de Trévi, nombre d’acteurs avaient eux tablé sur une baisse de l’ordre de 3 à 5%, ce qui est encore le cas pour 2017. Toutefois à la vue des premiers chiffres 2017, le marché devrait de nouveau les faire mentir et continuer à la hausse durant les mois à venir. Des chiffres et une hausse qu’Eric Verlinden, l’administrateur délégué de Trevi, avait annoncé et prévu.

Lire aussi : Pourquoi les réseaux de téléphonie mobile sont plus chers en Belgique ?

L’indice Trévi

Lancé en 2005, l’indice Trévi a été mis en place pour répondre à la demande d’un nombre croissant d’intervenants sur le marché immobilier résidentiel belge. Avec celui-ci, ils ont ainsi accès à un baromètre indiquant l’état de santé du marché immobilier résidentiel sur le territoire avec des critères clairs et calculé de façon régulière. Au total, c’est un échantillon de plus de 7500 biens qui est analysé constamment, et dont le prix de vente donne un indice publié à chaque début de trimestre pour le précédent.

Pour le premier trimestre de l’année 2017, comme on peut le découvrir dans le communiqué de presse officielle publié récemment, l’indice de ce premier trimestre est, au 31 Mars 2017, de 112,79. Ce même indice lors du premier trimestre 2016 était de 112,28. Il prolonge ainsi sa belle progression des mois précédents démontrant, si besoin en est, que l’immobilier résidentiel demeure un placement d’une exceptionnelle stabilité sur le territoire belge. Une véritable brique d’une stabilité inébranlable, d’après les spécialistes de chez Trévi !

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*