Apple, l’iCloud menacé par des hackers

Le logo de iCloud sur la page d'accueil du service

Apple fait face actuellement à un chantage d’un nouveau genre. En effet, le groupe de hackers Turkish Crime Family les menace d’effacer ni plus ni moins des centaines de millions de données des clients utilisant l’iCloud si Apple ne paye pas la somme demandée. De quoi donner des sueurs froides au célèbre constructeur de tablettes tactiles.

Ce que réclament les hackers semble dérisoire

L’ultimatum est lancé, Apple aura jusqu’au 7 avril pour payer l’équivalent de 75 000 dollars en monnaie virtuelle ou 100 000 dollars en cartes cadeaux iTunes (ce sont les sommes qui sont réclamées par le groupe de hackers). S’il ne s’exécutait pas, les clients qui stockent leurs données sur l’iCloud en payeraient le prix fort, puisque des centaines de millions de données seraient alors purement et simplement effacées.

Les montants exigés par ce groupe de hackers semblent dérisoires au regard de la menace qui pèse sur Apple. « Je veux juste qu’on me donne l’argent », voilà ce qu’aurait déclaré l’un des hackers appartenant au groupe de pirates informatique.

Lire aussi : Samsung remboursera les insatisfaits du Galaxy S8 ?

Apple doit-il prendre au sérieux la menace ?

Pour appuyer leur pouvoir de nuisance réel envers Apple, les pirates du groupe Turkish Crime Family se sont filmés en train de consulter les comptes clients, tout en mettant en avant la facilité avec laquelle ils pourraient, s’ils le désiraient, effacer des millions de sauvegardes de photos de clients. Ce sont en tout 300 millions de comptes @iCloud qui seraient concernés, ainsi que le domaine @me.com.

Le groupe de pirates informatique a également pu avoir accès à des échanges de mails entre les membres de l’équipe de sécurité d’Apple. « Etes-vous prêts à partager un échantillon des données ? » aurait alors répondu l’un des membres d’Apple.

Selon Motherboard, le média qui aurait été contacté par les hackers, Apple aurait fait savoir leur réponse aux hackers « Nous aimerions que vous sachiez que nous ne récompensons pas les cybercriminels qui enfreignent la loi ». Une réponse cinglante qui laisse augurer la ferme intention d’Apple de ne pas céder à ce chantage.

D’ailleurs, cette menace est-elle réellement à prendre au sérieux ? Rien n’est certain. Toujours selon Motherboard, le groupe Turkish Crime Family aurait finalement fait preuve d’incohérence en affirmant que ce n’était, non plus 300 millions de comptes qui étaient potentiellement en danger, mais plus de 559 millions de comptes.

De son côté, Apple a fait savoir au groupe de hackers que les échanges de mails seraient transférés aux autorités américaines. Il y a tout lieu de penser que les hackers seront mis en grande difficulté dans les jours à venir. Quant aux utilisateurs, il leur est tout de même recommandé de changer leur mot de passe, en guise de prévention.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*