Le poker en ligne fortement boosté pendant l’année 2020



Alors que les périodes de confinement ont été très difficiles à assumer pour les casinos, le poker en ligne a, de son côté, explosé les compteurs. Les paris sont plus élevés et les sites comptent de nombreux nouveaux joueurs, selon une étude de l’autorité nationale des jeux.

De nombreux nouveaux adeptes

2020 a été la meilleure année pour le poker en ligne, depuis l’autorisation partielle en France en 2010 du secteur des jeux d’argent et de hasard sur Internet. Le nombre de joueurs a progressé de 29 % sur l’année : rien que sur la période du premier confinement, 5 000 nouveaux comptes étaient créés par jour. Quant au nombre de joueurs actifs, ils passaient de 300 000 en moyenne chaque semaine à 500 000. Face à cet afflux de nouveaux joueurs, l’Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) avait même transmis quelques conseils aux novices afin de les aider à garder un minimum de contrôle sur leurs mains.

En effet, le célèbre jeu de cartes, en plus d’être un jeu en partie de hasard, fait appel à de nombreuses compétences. Il faut connaître les règles et les différentes mains, mais il est courant également d’analyser les règles du poker pour les joueurs, afin de maximiser leurs chances de gagner. Les joueurs prennent aussi en compte les potentielles cartes de l’adversaire, le nombre de joueurs à la table, le type de stratégie déployée, etc.

Les mises des joueurs ont été aussi beaucoup plus importantes, passant d’une moyenne de 5 millions hebdomadaires en 2019 à plus de 15 millions d’euros par semaine en 2020. En moyenne, durant l’année 2020 et la pandémie du Covid-19, le poker en ligne a vu son chiffre d’affaires progresser de 36 % au total.

De nouveaux profils

Alors que le poker était une pratique vieillissante depuis une dizaine d’années, il est soudainement revenu à la mode chez les jeunes. Le nombre de comptes détenus par des jeunes de 18 à 24 ans a augmenté de 74 % par rapport à 2019. On compte aussi dans les nouveaux arrivants les parieurs en mal d’opportunités, suite à la chute de 90 % des paris sportifs, faute de compétitions sportives. Les périodes de confinements ont aussi attiré les Français à la recherche d’une occupation ludique pour s’occuper durant les longues journées de restrictions.

Le profil type du joueur en ligne de poker a ainsi évolué suite à la pandémie. On dénombre par ailleurs, toute une typologie de joueurs en ligne : on retrouve ainsi le « joueur en tilt », le joueur « qui suit les règles », le joueur type « jeune recrue » qui est assez imprévisible, etc.

Attention, cependant, au risque d’addiction. Même si, en réalité, la majorité des joueurs déclarent considérer le poker uniquement comme un loisir et non comme un besoin absolu. Seuls 25 % de joueurs font du poker en ligne une habitude quotidienne. Dans tous les cas, l’Arjel recommande à chaque passionné de se fixer un budget et un temps de jeu limités.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

À la une

Bébés métis : pourquoi ces nouveaux-nés n’ont-ils pas encore la peau foncée ?

Résultats d'une société cosmopolite, les nouveau-nés métis sont sans...

Les Demoiselles du téléphone, une série forte en féminisme

Les séries espagnoles font parler d’elles. Entre Elite, qui...

Covid-19 et santé : les Français repensent leur hygiène de vie

Manque de sport, de sommeil, troubles anxieux, le moins...

Senior et retraité : quel est le prix de la santé ?

Les personnes âgées sont le plus souvent plus à...

Cannabis : la légalisation enfin envisagée en France ?

Les pays d'Amérique du Nord l'ont compris. Légaliser le...

Stratégies et règles : comment gagner au casino en ligne ?

Les casinos ont toujours eu une image assez élitiste...

4 accessoires indispensables pour la chasse et la pêche

Vous prévoyez prochainement une partie de pêche ou de...