2021 : les jeunes souhaitent faire fructifier davantage leur argent à l’heure du Coronavirus



Le monde de la Bourse accueille à bras ouverts de nouveaux investisseurs à l’heure actuelle. En raison du manque d’attractivité des placements financiers sans risques, un grand nombre de jeunes se tournent vers la Bourse pour faire fructifier leur épargne. Sur la même lancée qu’en 2020, les platesformes de trading social sont de plus en plus attrayantes.

Le social trading poursuit son ascension

Depuis le début du confinement mis en place pour endiguer la propagation du Coronavirus, l’Autorité des marchés financiers (AMF) aurait recensé près de 150 000 nouveaux investisseurs sur le marché boursier. Les chiffres recueillis ont notamment permis de révéler que les investisseurs seraient, en moyenne, dix ou quinze ans plus jeunes que précédemment. Les jeunes Français seraient de plus en plus enclin à se tourner vers le trading social.

Un goût prononcé pour l’appât du gain se faire ressentir auprès de la population française depuis ces derniers temps. Le regain d’intérêt pour les investissements boursiers semble avoir de belles perspectives au cours des prochains mois. Les plateformes de trading offrent un large choix d’instruments financiers, comme les CFD ou les actions, pour investir sur les marchés boursiers. Une multitude de plateformes simplifient au maximum leurs interfaces pour rendre l’expérience des utilisateurs unique.

Le profil des nouveaux investisseurs

D’après l’AMF, le profil des investisseurs en bourse évolue à vitesse grand V depuis ces trois dernières années. À l’instar de l’euphorie, qui a captivé le monde entier lors du lancement d’Internet dans les années 2000, une certaine appétence pour les investissements en ligne se fait ressentir aujourd’hui dans l’Hexagone. Les personnes âgées de 35 ans sont en passe de devenir les traders de demain. Selon Véronique Riches-Flores, économiste indépendante spécialiste de la bourse, il y aurait une forme d’américanisation des esprits. Autrement dit, le rapport des Français à l’épargne est en train de changer. Selon Aldo Sicurani, délégué général de la Fédération des investisseurs individuels et des clubs d’investissement (F2iC), le monde de la Bourse prend un tournant certainement historique.

Durant l’année 2020, près de 400 000 nouvelles personnes se sont lancées dans le milieu de la Bourse. D’après les statistiques de la Banque de France, le nombre de plans épargne actions (PEA) et compte-titres aurait dépassé la barre des 5 millions sur le territoire national pendant le troisième trimestre de l’année 2020. Le nombre d’ouvertures de PEA et compte titres aurait été multiplié par trois. Toujours selon des données récentes recueillies, environ 45 % des personnes âgées de moins de 40 ans auraient ouvert un nouveau compte pour effectuer des placements financiers. Il s’agit donc d’une tendance réelle, qui envahit les quatre coins de la France depuis ces derniers temps.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

À la une

Blépharoplastie des paupières : comment ça marche ?

Le regard est un atout de beauté non négligeable....

Peut-on porter plainte sans preuve réelle en France ?

De multiples plaintes sont déposées chaque jour. Rien qu'en...

VTT, VTC, trekking : comment choisir un vélo électrique ?

Appréciés pour leurs nombreux avantages, les vélos à assistance...

Suisse et horlogerie : le maintien d’un marché perturbé par la crise sanitaire

Malgré la crise sanitaire, les horlogeries suisses ont réussi...

L’Etat mise sur le numérique avec ses aides à la formation

C'est le droit de tous les travailleurs français, qu'ils...

Pourquoi et comment héberger une image ?

Des milliards de photos et d'images circulent chaque jour sur...