Numérique : le boom de la signature électronique pendant la pandémie mondiale



Depuis le début de la crise sanitaire liée à la propagation du Coronavirus, le numérique connaît une ascension fulgurante. Parmi les outils numériques, qui régissent notre ère technologique, la signature électronique pulvérise tous les records. Que ce soit dans le milieu de la banque, de l’immobilier, des assurances ou encore de la santé, cet outil a le vent en poupe.

Zoom sur la signature électronique

Depuis la mise en place des confinements pour freiner la propagation de la pandémie mondiale, la signature électronique a été particulièrement sollicitée dans les pays d’Europe, parmi lesquels la France et la Belgique. Proposée par certaines entreprises européennes, la signature électronique est un outil qui s’adapte à de nombreux secteurs d’activité tels que l’immobilier, les services publics, le divertissement ou la banque. Ce logiciel, compatible avec une multitude d’appareils, permet de signer divers documents depuis un smartphone ou une tablette, et ce, à n’importe quel moment.

Cet engouement grandissant pour cet outil numérique, qui facile les démarches liées aux démarches administratives, s’explique par trois raisons principales :

  • Le gain de temps considérable grâce à un accès en ligne au logiciel sur divers outils numériques ;
  • La facilité d’utilisation par les professionnels ;
  • La flexibilité de son usage dans de multiples secteurs d’activités.

La dématérialisation des documents est en passe de s’accélérer

L’année 2020 a été ponctuée par de nombreux changements, et ce, dans le monde entier. Que ce soit pour des documents de grands comptes, des PME-PMI ou de sociétés, la dématérialisation est une nouvelle dynamique qui s’est massivement imposée dans l’organisation du monde professionnel. Hormis le fait d’être devenue obligatoire pour les entreprises qui collaborent avec le secteur public, la dématérialisation des documents connaît un succès fulgurant sans précédent. La signature électronique, qui se démocratise à vitesse grand V en Europe, tend à se généraliser au sein des entreprises dans les années à venir.

Sous l’impulsion de la loi de finances du gouvernement français, la dématérialisation des factures concernera notamment toutes les sociétés d’ici 2025. Source de gain de temps et de productivité, le traitement automatisé de certains documents tels que les factures limite de façon drastique les erreurs, ainsi que les fraudes. À titre informatif, d’après des données recueillies par BFM Business, environ 15 % des 2,5 milliards de factures échangées entres les entreprises françaises et les particuliers seraient dématérialisées chaque année.

Tandis que ce projet de numérique est en passe de devenir obligatoire dans quelques années, le pas de la dématérialisation de la paperasse devrait être franchi plus rapidement que prévu en raison de la crise sanitaire actuelle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

À la une

L’engouement de la France pour le CBD

En France, le CBD suscite un intérêt croissant aussi...

Quel avenir pour les crypto-monnaies suite au crypto-krach ?

Quel avenir pour les crypto-monnaies suite au crypto-krach ? Depuis le...

Paris sportifs: comment parier sur le foot ?

Les paris sportifs sont de plus en plus en...

Projet ERP : comment se déroule sa mise en place ?

Mettre en œuvre un projet ERP est une solution...

Casino en ligne au Canada : comment ça fonctionne ?

Les casinos en ligne se sont beaucoup développés au...

Genycourses : résultats et pronostics de courses de chevaux

Les courses de chevaux, plus qu’un sport pour certains,...