Les avantages de la déduction fiscale



La déduction fiscale, c’est une somme soustraite soit sur le revenu catégoriel, soit sur le revenu brut global. Elle permet un rééquilibrage des charges du foyer.

Qu’est-ce que la déduction fiscale ?

La déduction fiscale, c’est avant tout l’ensemble des frais que vous avez eu à votre charge et qui relèvent de contextes un peu particuliers ; frais kilométriques professionnels, pensions alimentaires à destination des enfants ou aide à domicile pour personne en situation de handicap, et qui sont déductibles soient de l’impôt, soit de la déclaration de salaire effectuée lors de la déclaration.

Elle est soumise à trois conditions :
déclarer et payer des impôts sur le revenu,
– avoir effectué un don (sans contrepartie matérielle ou de service), de type legs, donations ou frais investis et non remboursés par une association lors de bénévolat,
– faire un don pour un organisme à vocation sociale à but non lucratif.

Sur la feuille d’impôts, le montant global des dons versés se renseignent à la case 7UF pour que la déduction fiscale soit prise en compte et ne doit surtout pas être déduite directement, lors du renseignement des salaires perçus.

Lire aussi : LMP ou LMNP, que choisir ?

Le poids de la bonne action

Le plafond de la déduction fiscale s’élève à 20% des revenus imposables de l’année fiscale déclarée. Le montant déduit des dons versés est de 66%, par exemple : si sur l’année, la totalité de vos dons est de 1 000€, vous bénéficierez d’une déduction fiscale de 660€.

Certains dons sont déductibles à 75%. Cette déduction aussi élevée n’est valable que sur les dons aux organismes et aux associations d’aides à la personne, notamment lors de la fourniture de repas gratuits. Si jamais les dons excèdent les 20% du revenu déclaré, il y aura une répartition de l’excédent sur 5 ans, à la condition que les 20% ne soient pas dépassés les années à venir.

La déduction fiscale, valable aussi pour les entreprises

En tant que gérant d’une entreprise, il est également possible de faire acte des dons effectués lors de la déclaration fiscale annuelle de la société. Il faut, bien évidemment que ceux-ci aient été fait par le biais du compte de l’entreprise et être en mesure de fournir les justificatifs comptables dans le cas potentiel d’un contrôle. La déduction se fera à hauteur de 60% du montant global des dons effectués, sous réserve de ne pas dépasser les 0,5% du chiffre d’affaire de l’année fiscale de référence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

À la une

Comment être sûr de la fiabilité d’un casino en ligne ?

Si vous êtes ici c'est que c'est la première...

Quelles sont les raisons d’investir dans la cryptomonnaie ?

De nombreux investisseurs choisissent d'investir dans la cryptomonnaie, car...

Comment choisir l’alarme adaptée à mon logement ?

Si vous êtes ici c'est que vous avez comme...

Dévoiler les secrets cachés de l’astrologie

Assimilée à de la voyance par beaucoup de personnes,...

Vivre à la Réunion : tout plaquer pour les îles

Vous souhaitez déménager pour vivre sur l'île de la...

Les cartes prépayées ou carte bancaires rechargeables : une solution pratique ?

Une carte prépayée ou une carte bancaire rechargeable peut...

Zoom sur le métier de comportementaliste canin

Les chiens sont de merveilleux compagnons de vie. Dans...