Covid-19 et santé : les Français repensent leur hygiène de vie



Manque de sport, de sommeil, troubles anxieux, le moins que l’on puisse dire est que la crise sanitaire et les confinements auront provoqué beaucoup de dégâts sur nos corps et nos esprits. Selon une étude CoviPrev, 37 % des Français auraient modifié leurs habitudes alimentaires début 2020. Loin d’être découragés, nous serions très nombreux à reprendre aujourd’hui en main notre hygiène de vie.

Des habitudes alimentaires bousculées

Au cœur du confinement, nous avons été nombreux à nous réfugier dans la nourriture, les écrans et notre canapé pour passer le temps et nous réconforter. Oui, mais voilà, toutes ces dérives ont un prix. Car si la tendance, lors du confinement, était à la préparation de plats faits maison, le grignotage aurait quant à lui gagné du terrain. La pratique sportive reculant, plus d’un tiers des Français aurait donc pris du poids au cours du premier confinement.

Après ce constat, de nombreux Français décident de changer les habitudes alimentaires qui ont été prises lors du confinement. Et si vous pensez que vous ne pouvez pas prendre du plaisir en mangeant des plats équilibrés, vous vous trompez. Aujourd’hui, de nombreuses solutions existent pour vous permettre de manger sain sans appréhender vos repas. Si vous ne savez pas cuisiner ou que vous n’avez pas d’idées, certaines entreprises vous proposent même de vous envoyer des colis régulièrement avec la recette de votre choix et les ingrédients correspondants. Mais si manger sain est important pour garder un corps en bonne santé, faire du sport est nécessaire pour se maintenir en forme.

Les Français se remettent au sport

Les salles de sport étant à nouveau ouvertes, les Français se remettent au sport ! La crise sanitaire, qui nous a obligé à rester cloîtrés chez nous, a fortement impacté nos dépenses physiques, mais aussi nos relations aux écrans. Selon une étude datant de 2020, le confinement aurait fortement aggravé la situation auprès des adultes, mais également des enfants. En effet, une hausse de 50 % des activités sédentaires aurait été enregistrée au creux de la pandémie, modifiant durablement nos habitudes. Une situation préoccupante pour tous ces jeunes qui délaissent le sport pour les écrans.

Le sport n’étant pas forcément votre activité favorite, voici quelques conseils qui pourraient bien vous aider à changer vos habitudes :

  • Choisissez votre sport : sport individuel (équitation, escalade, boxe, athlétisme, etc.) ou sport collectif (basketball, handball, football, volleyball), choisissez le sport qui vous ressemble et qui vous donnera envie de poursuivre les efforts.
  • Inscrivez-vous à un cours : si vous n’arrivez pas à vous motiver tout seul dans votre jardin, nous vous conseillons de vous inscrire à un cours de sport. Il vous obligera ainsi à vous déplacer à une date et à une heure précise. Si vous avez le temps, privilégiez un rythme sportif régulier avec des cours tous les deux jours.
  • Accompagnez-vous d’un(e) ami(e) : rien de mieux qu’être accompagné pour se motiver. De nombreuses personnes aimeraient faire du sport, mais n’en ont pas le courage après une grosse journée de travail. Sondez votre entourage, veillez à ce que la personne choisie soit aussi motivée que vous et c’est parti !

La relation entre le corps et l’esprit

Si des maladies, telles que le diabète ou l’obésité, liées à une mauvaise hygiène de vie existent, il ne faut cependant pas non plus oublier que nos esprits sont impactés par nos habitudes alimentaires et notre dépense physique. Selon une récente étude datant de septembre 2021, une personne sur cinq aurait déjà été en proie à des troubles anxieux et dépressifs. L’ambiance très anxiogène du confinement et la solitude qu’il a provoquées n’ont rien fait pour arranger les choses.

Une bonne hygiène de vie est donc importante pour notre corps, mais également pour notre esprit. De nombreuses études ont en effet démontré la relation existant entre notre système nerveux et notre intestin, désignant même ce dernier comme étant un « deuxième cerveau ». Nos aliments influeraient donc sur nos humeurs et nos émotions.
Concernant la dépense physique, sachez que la pratique du sport produit des endorphines, soit des sensations d’euphories qui diminuent le stress et l’anxiété. On les appelle, sans surprise, les « hormones du bonheur ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

À la une

Ruée sur les maisons : les Français à la recherche de verdure

Depuis le début de la crise sanitaire, les maisons...

Marchés financiers : l’effet ricochet est de retour en bourse

Depuis la crise du Coronavirus, les cours des actions...

Quelles fleurs choisir pour un enterrement ?

Traditionnellement, lorsqu'une personne meurt, qu'il s'agisse d'un ami, d'un...

Probiotiques : pourquoi en entend-on parler partout ?

Considérés de nos jours comme des remèdes d'une grande...

Entre crise sanitaire et télétravail : les Français déménagent

Une chose est sûre, la crise sanitaire aura donné...

CBD : y a-t-il des produits de luxe ?

Plante originaire des régions tropicales, le cannabis ou chanvre...

Blépharoplastie des paupières : comment ça marche ?

Le regard est un atout de beauté non négligeable....