Expatriation : peut-on partir vivre dans un pays étranger malgré la COVID-19 ?



La crise sanitaire subie tout au long de l’année 2020 a eu de nombreux impacts. Les personnes aimant voyager ont dû se résoudre à rester cloîtrés chez eux, les salariés ont eu peur pour leurs emplois et les patrons ont stressé pour leurs entreprises. La crise n’est pas terminée, mais il est temps de penser à l’après. Que souhaitez-vous faire lorsque vous serez à nouveau libre de vous déplacer partout dans le monde ?

2021, une année propice aux déménagements à l’étranger

Début 2020, vous aviez peut-être en tête des projets de déménagements bien définis. Enfin vous alliez vivre votre rêve et partir à l’autre bout du monde vous installer dans une ville qui vous correspond à 100 %. Malheureusement, la COVID-19 est arrivée et tous ces projets sont tombés à l’eau… C’est maintenant l’heure de ressortir votre dossier « déménagement à l’étranger » et de vous projeter à nouveau.

Envie d’un nouveau travail, de faire vos études dans un autre pays, d’apprendre une nouvelle langue et de découvrir une nouvelle culture… Il existe des milliers de raisons nourrissant la motivation de partir vivre dans un nouveau pays. Toutefois, il est important de prendre en compte un bon nombre de facteurs avant de se lancer dans l’aventure. Avant, il fallait seulement s’assurer que son passeport et son visa étaient à jour, chercher en amont ou non un logement et peut-être réfléchir à des éléments un peu plus techniques comme les manières de transférer de l’argent d’un pays à un autre ou les démarches pour avoir un permis de conduire valide dans le monde entier. Aujourd’hui, quelques facteurs se sont ajoutés à cette liste.

Quels sont les éléments à prendre en compte avant de partir vivre à l’étranger ?

En 2021, si vous souhaitez concrétiser votre projet, il va falloir vous pencher sur l’avancement de l’épidémie du coronavirus et le système de santé appliqué dans votre futur pays d’adoption. Certains pays ont fermé leurs frontières, d’autres font respecter une quatorzaine très stricte avant de laisser entrer les étrangers sur leur territoire. Il est tout de même important de savoir qu’il est possible pour vous de partir avant la fin de la crise sanitaire, mais en acceptant certaines conditions pouvant parfois être assez lourdes.

L’Australie, une destination très appréciée par les Français, fait parti des pays ayant décidé de fermer leurs frontières. Pour mettre un pied sur les terres australiennes, il faut se soumettre à un protocole strict : plusieurs tests PCR et une quatorzaine dans un hôtel dédié avec aucune autorisation de sortie. Si vous souhaitez partir à l’étranger avant la fin de la crise sanitaire, nous vous conseillons de vous renseigner sur diplomatie.gouv.fr pour consulter les réglementations en cours d’application au sein de votre pays de destination.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

À la une

Le bitcoin : la cryptomonnaie favorite des joueurs de casinos en ligne

Depuis la fermeture des casinos due à la crise...

PEA : plafonnement des frais à partir de juillet 2021

Les différents établissements de service dans le monde de...

Le nombre d’investisseurs particuliers a explosé en 2020

En France, la Bourse attire de plus en plus...

Les différents parcours pour obtenir la nationalité française

Chaque année, des milliers de personnes étrangères demandent la...

Comment se déroule une formation militaire initiale du réserviste (FMIR) ?

De nombreux jeunes Français souhaitent découvrir les bases du...

Résolution 2021 : troquer ses cigarettes pour une cigarette électronique

Le mois de janvier est propice aux nouvelles résolutions....