Cybersécurité : retour sur les moments forts du FIC 2020

Salle de serveurs

Le Forum international de la cybersécurité, le FIC, s’est tenu du 28 au 30 janvier à Lille. Il s’agit de l’événement le plus important d’Europe en matière de sécurité numérique. L’accent a été mis cette année sur la souveraineté des États et de l’UE dans le monde de la cybersécurité. Retour sur les grandes annonces du FIC 2020.

Les initiatives françaises et européennes dans le domaine de la cybersécurité

Les individus sont de plus en plus soumis aux menaces du numérique. Lorsqu’ils se connectent à un site internet, à une plateforme d’achat en ligne, ou à un jeu de poker en ligne, ils doivent s’assurer qu’ils ne seront pas la proie des hackers. Plusieurs acteurs importants de la cybersécurité en France et en Europe ont ainsi pris la parole lors du dernier FIC. Le Général Christian Rodriguez, directeur de la gendarmerie nationale, s’est exprimé en premier, afin de présenter les investigations prévues dans le domaine cyber. Il a également affiché un bilan positif du Centre de lutte contre les criminalités numériques, ou C3N, qui a enregistré près de 89 000 infractions numériques en 2019, soit 20 % de plus qu’en 2018. Il a enfin annoncé le lancement d’une plateforme d’enquête sur les objets connectés, et le développement d’investigations poussées sur les cryptomonnaies.

Jean-Noël de Galzain, président d’Hexatrust, a quant à lui annoncé la création de la plateforme communautaire Gallia, dédiée aux acteurs de la cybersécurité en France. L’objectif de cette initiative est de pouvoir partager les bonnes pratiques et de mener les projets en collaboration.

Pour une souveraineté numérique de l’UE

Le directeur général de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI), Guillaume Poupard, a profité du FIC 2020 pour faire le point sur l’environnement géopolitique. Selon lui, la France et l’Union européenne doivent se placer en tant que cyber-puissances souveraines, et ne pas être inféodées à d’autres États. Il a rappelé les initiatives concrètes prises au niveau européen, comme le Cyber Act ou la directive NIS. Au rang des priorités cyber de cette année figure le développement de la 5G.

Le lancement d’un Campus Cyber

Le FIC 2020 a été l’occasion de faire le point sur le projet de création d’un Campus cyber, qui regrouperait les entreprises françaises les plus importantes dans le domaine de la cybersécurité. L’initiative est portée par l’État, et coordonnée par le dirigeant d’Orange CyberDéfense. Le lancement devrait avoir lieu courant 2021, à Paris. On y retrouvera notamment des acteurs du privé, des PME, des services gouvernementaux, des instituts de recherche et des startups.

Le Campus Cyber fera donc office de tiers-lieu opérationnel, avec une superficie de 10 000 m², et représentera l’ensemble de l’écosystème cyber français. La création de telles synergies vise à faire rayonner l’expertise scientifique et technique de la France et de l’UE, pour instaurer une véritable confiance numérique. Rendez-vous au premier semestre 2021 pour la concrétisation du projet.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*