Faut-il tenter l’emballage d’échantillon comme emploi à domicile ?

Une femme dans son salon

Parmi les nombreuses raisons qui mènent à travailler chez soi, on peut compter la possibilité de générer un revenu suffisant, voire fort satisfaisant, tout en gérant le quotidien à sa guise. Encore faut-il dénicher une activité rémunérée qui en vaille la peine. L’une des plus populaires se révèle être l’emballage d’échantillons.

En quoi consiste l’emballage d’échantillon

Quels sont les avantages et inconvénients d’une telle mission ? Si la mission semble anecdotique, voire anodine, elle a le potentiel de rapporter bien plus que ce qu’on envisagerait au départ. Les professionnels du secteur considèrent que l’explosion du nombre de particuliers qui se sont lancés sur le filon date de 2018, dans la foulée d’une émission télévisée qui avait levé le lièvre.

Grosso modo, le métier consiste à mettre sous pli ou à emballer des échantillons de produits dans les boites correspondantes. Vous pouvez craindre la monotonie, il est vrai, néanmoins cela ne demande que des efforts limités avec un peu d’organisation.

Vous travaillez à la demande, aussi les produits à emballer peuvent changer d’une mission à la suivante, ou d’un employeur à l’autre. Rien à voir entre s’occuper de jouets ou de conserves et bocaux maison ! Parfois, l’employeur peut exiger des assemblages techniques, mais cela demeure du domaine du facile.

Identifier les offres sérieuses

Le piège de la prestation au format d’emploi à domicile, c’est l’exposition aux escrocs. Ces derniers savent que l’emballage chez soi s’est développé, et ils essayent d’en profiter autant qu’ils le peuvent, au sein d’un petit réseau d’arnaqueurs qui proposent des offres sans rémunérer les prestataires.

Certaines paient, cependant il n’est pas rare qu’ils tendent des pièges aux débutants. Les astuces pour duper quelqu’un ne manquent pas, ils en sont la preuve. Mieux vaut donc être prudent par rapport aux offres, qui normalement se trouvent sur les plateformes d’offres d’emploi.

En général, vous échangez avec vos clients à distance, par téléphone, Skype ou mail. Méfiez-vous du grand cas qu’ils feront de l’argent supposé facile permis par l’emballage de produits à domicile : ce n’est qu’en insistant âprement auprès d’eux que vous parviendrez à négocier une avance – si vous y parvenez.

Pour commencer votre activité, les escrocs vous demanderont d’investir dans du matériel, souvent livré en kit. Cela fait, ils exigeront de votre part de revendre les produits pour leur compte, et, une fois leurs gains empochés, ils s’arrangeront pour ne pas vous envoyer l’argent dû.

Pour s’épargner ce genre de mésaventures, l’astuce est de juger la qualité d’orthographe et de syntaxe des annonces : un employeur sérieux, en théorie, prête attention à ce qu’il ou elle écrit. Puis, menez une petite enquête sur internet pour vérifier le nom de la personne, sur les réseaux sociaux comme Linkedin. Si vous découvrez un site web correct, vous pouvez partir du principe qu’il s’agit d’un bon client. Cela reste alors à vérifier dans la pratique.

Comment trouver des annonces de confiance ?

Le plus simple est de se rendre sur les plateformes d’offres d’emploi, ou de s’adresser directement aux entreprises de distribution. Choisissez les grands noms, qui jouissent d’une excellente réputation, et remisez de côté les autres. S’il y a des missions en freelance proposées, vous êtes au bon endroit pour prospecter vos futurs clients.

Si vous avez la patience de démarcher et de l’aplomb commercial, vous pouvez directement vous adresser à des entreprises. Jouez la carte du local, à proximité de chez vous ou, au moins, dans votre région, et vous augmenterez vos chances de succès. En France, la majorité des entreprises sont des TPE, ce qui signifie que vous avez un vivier conséquent de clients potentiels.

Aspects positifs et négatifs de ce genre de mission

Dans la plupart des offres d’emploi à domicile, vous travaillez pour un client direct ou quelqu’un qui accomplit de la sous-traitance. Il est très rare d’avoir affaire directement aux entreprises propriétaires des produits que vous aurez à emballer, pour ne pas dire exceptionnel.

Dans ce dernier cas, vous bénéficiez d’une certaine sécurité, et, cerise sur le gâteau, vous disposez du tarif qu’il propose. En effet, si vous avez affaire à un sous-traitant, celui-ci vous sous-paiera pour augmenter ses marges de bénéfice. C’est parfois la moitié de la première somme qu’il peut vous proposer, et encore, il prétendra vous faire une fleur.

Parmi les avantages d’un tel emploi, vous n’avez besoin d’aucun diplôme ni de compétences spécifiques pour débuter et réussir.

Soyons réalistes en ce qui concerne la rémunération : en faisant le choix de travailler à domicile pour une grande enseigne, vous pouvez espérer gagner environ 200 € par mois, contre 100 € pour une petite start-up. Pour arrondir les fins de mois, ça vaut le détour donc ; par contre, en faire son métier impliquerait des efforts démesurés pour pouvoir traiter des volumes de commandes énormes, avec un gain de 500 € mensuels au mieux.

En tant qu’être humain, il vous est illusoire de rivaliser avec la puissance d’une chaîne de montage industrielle (solution privilégiée par les entreprises dès qu’elles en ont la possibilité financière). Même avec de l’énergie, une rapidité exemplaire et de la disponibilité, vous devez être réaliste quant à vos chances de générer un bénéfice suffisant pour vivre sans vous briser les reins et le moral.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*