Madagascar : les frontières vont-elles bientôt réouvrir ?



La COVID-19 a durement frappé de nombreux pays et certains ont immédiatement préféré se fermer au monde. Ça a été le cas de l’Australie, du Japon ou de la Corée, mais aussi de plus petits pays, davantage en difficulté. Parmi eux, Madagascar. L’industrie du tourisme s’inquiète nécessairement : quand le pays va-t-il réouvrir ses frontières ?

Les frontières de Madagascar, bientôt réouvertes ?

C’est le rêve de nombreux professionnels et résidents à Madagascar. Pourtant, cette ambition ne semble pas être dans les projets actuels du gouvernement. L’exécutif malgache a très rapidement décidé de fermer ses frontières pour se protéger de la COVID-19, au début de la pandémie mondiale. Depuis le 19 mars 2020, Madagascar n’a quasiment jamais réouvert ces frontières, et ne compte pas le faire de si tôt. Le pays continue, depuis cette date, de renouveler les fermetures de quinzaine en quinzaine.

Impossible alors de se projeter, que ce soit pour les résidents comme pour les vacanciers. Des priorités de santé prennent toutefois le dessus, tandis que la situation économique semble aller de mal en pis. La situation à Madagascar souffre déjà de l’épidémie, les hôpitaux débordés, mais le pays craint avant tout l’arrivée du variant Delta. En effet, les îles voisines, telles que la Réunion ou les Seychelles, ont déclaré des cas. Cela a immédiatement poussé le ministère à annoncer que les frontières allaient rester fermer pour une durée indéterminée.

Madagascar, un pays dépendant de son tourisme

L’impact de cette fermeture des frontières est énorme pour le pays. Frappé par la crise climatique, qui endigue de nombreuses sécheresses et développe des famines dans le pays, Madagascar ajoute à ses malheurs le possible écroulement de son économie. L’industrie du tourisme, en effet, représente près de 7% du PIB de la Grande Île. 44 000 travailleurs sont directement touchés, mais ce chiffre représente aussi près de 1,5 million d’individus quand l’ensemble de la chaîne marketing est considérée. De ces 44 000 travailleurs, 90% sont considérés au chômage technique.

Les hôtels sont fermés, les restaurants sont vides et de nombreux lieux ont dû fermer. Antananarivo, la capitale de Madagascar, est d’ordinaire le cœur du pays, riche de ses lieux historiques et ses sites touristiques. La ville des milles recèle d’endroits uniques à visiter, pour s’imprégner de toute la culture malgache. Aujourd’hui, pourtant, les rues sont vides, désertées. Les résidents ne peuvent que témoigner des changements qui ont touché la capitale du pays. Après tout, la crise frappant tout autant les foyers locaux, même les Malgaches n’errent plus dans les rues de leur capitale. Le paysage urbain, plus encore que dans d’autres pays, se trouve chamboulé.

La fragilité du secteur touristique malgache suite à la crise

Pour beaucoup de professionnels, le seul moyen de s’en sortir est de reposer sur une trésorerie, généralement des années d’économie. Seulement, tout le monde n’en a pas la possibilité. Certains gagnent parfois, grâce aux touristes, simplement de quoi vivre chaque mois. Ces travailleurs ont été forcés à la débrouille, multipliant leurs activités, les diversifiant au possible. Vente de masques, de produits agricoles, courses pour les locaux. Cela permet, brièvement, de faire tenir la barque.

La Présidence de la République de Madagascar, à ce jour, ne propose aucune aide pour venir en aide spécifiquement au secteur touristique. Ce dernier affiche pourtant une perte allant jusqu’à un milliard d’euros à cause de la pandémie. Les impôts ont certes été reportés et des prêts sont proposés pour payer les charges liées à leurs entreprises. Cette situation, pourtant, aux yeux des spécialistes, n’est pas tenable au long terme. Les propositions de prêts et d’endettement créeraient même un cercle vicieux, menaçant les professionnels de surendettement. Concrètement, sans possibilité de se projeter vers une réouverture et une reprise des activités, le secteur touristique pourrait devoir dire adieu à toutes ses petites entreprises.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

À la une

Ruée sur les maisons : les Français à la recherche de verdure

Depuis le début de la crise sanitaire, les maisons...

Marchés financiers : l’effet ricochet est de retour en bourse

Depuis la crise du Coronavirus, les cours des actions...

Quelles fleurs choisir pour un enterrement ?

Traditionnellement, lorsqu'une personne meurt, qu'il s'agisse d'un ami, d'un...

Probiotiques : pourquoi en entend-on parler partout ?

Considérés de nos jours comme des remèdes d'une grande...

Entre crise sanitaire et télétravail : les Français déménagent

Une chose est sûre, la crise sanitaire aura donné...

CBD : y a-t-il des produits de luxe ?

Plante originaire des régions tropicales, le cannabis ou chanvre...

Blépharoplastie des paupières : comment ça marche ?

Le regard est un atout de beauté non négligeable....