L’Etat mise sur le numérique avec ses aides à la formation



C’est le droit de tous les travailleurs français, qu’ils soient actuellement salariés ou non : la formation continue. La liberté d’apprendre, de faire évoluer son profil, de gagner en compétences, sont autant de concepts qui sont aujourd’hui ancrés dans la législation. De nombreuses aides, notamment par le biais du CPF, sont alors proposées. Afin d’encourager le pays dans sa modernisation, surtout, c’est le numérique qui semble primer. Explications.

Un abondement proposé sur les formations du numérique

Le gouvernement, dans les derniers mois, a réfléchi son plan de relance afin de dynamiser la France et son économie. Trois axes principaux sont ressortis de ce plan unique, nommé France Relance : l’écologie, la compétitivité et la cohésion. La compétitivité, donc, pour permettre aux entreprises de renforcer leurs activités et s’ancrer dans une économie plus puissante. Un moyen d’encourager cette relance de la compétitivité, sans aucun doute, est de pousser à la modernisation. Pour rester concurrentiel dans un monde qui avance à vitesse 7G, cette modernisation se fait, par exemple, en mettant le numérique au cœur des apprentissages.

Afin de soutenir la numérisation de la force travailleuse française, et le développement de leur capacité, le gouvernement a ainsi réfléchi à une nouvelle politique d’aide. Dans le cadre du CPF, le compte personnel de formation, les parcours du numériques bénéficient alors d’un abondement unique. Plusieurs métiers sont concernés par cette aide, tels que les créateurs de site internet ou encore les développeurs web. Les salariés et demandeurs d’emploi intéressés par ce secteur du numérique peuvent alors, par exemple au sein d’une école spécialisée, trouver une formation au domicile proposant cet abondement.

Comment avoir cette aide supplémentaire sur son CPF ?

L’Etat garantit ainsi grâce à son plan de relance une aide optimisée pour les travailleurs souhaitant améliorer leurs capacités dans le numérique. Pour certains, ce sera l’occasion d’affiner leurs compétences grâce au CPF. Si leur compte formation, à ce jour, n’était pas assez fourni pour pouvoir se lancer dans cette aventure éducative, cet abondement devrait aider à combler le manque à payer. En effet, l’abondement se déclenche automatiquement sur les formations concernées.

Le titulaire du compte saura rapidement s’il est éligible à l’abondement de l’Etat. L’aide, de fait, est liée au dossier de formation, de telle sorte que les candidats éligibles auront de suite l’information donnée. Pour en bénéficier, donc, rien de plus simple. Il faut chercher à suivre une formation dans le domaine du numérique. L’abondement sera calculé et activé une fois une proposition validée par la formation demandée. L’internaute se voit alors proposé une aide allant jusqu’à 1000 € maximum. S’il y a un reste à charge, il sera à payer par l’intéressé.

Formation à domicile : pourquoi opter pour le numérique ?

Le secteur du numérique est un domaine qui, d’année en année, gagne en importance. De nombreux métiers liés à Internet et l’informatique, aujourd’hui, sont essentiels au bon fonctionnement d’une boîte et d’une activité économique. Le gouvernement n’y est pas insensible : encourager vers une formation facilitée dans ce domaine permettra à des centaines de travailleurs de s’ouvrir des voies professionnelles. Grâce aux formations dans le numérique, en effet, certains pourront revaloriser leurs compétences actuelles pour optimiser leur entreprise. Le numérique sera un atout pour des commerçants comme pour des auto-entrepreneurs ou des petites structures.

Les formations, souvent proposées à domicile, permettent généralement de concilier son activité professionnelle aux sessions d’apprentissage. Ainsi, elles se glissent facilement dans son week-end, sans freiner son travail de semaine. Les salariés et indépendants pourront suivre des cursus, par exemple, en marketing digital ou en réseaux sociaux. Grâce à ces compétences, leurs entreprises gagnent en visibilité. Cela les ancre plus facilement dans leur secteur. A terme, cela mène à améliorer le taux de conversion de prospects en clients. Surtout, de manière globale, la consommation augmente, alors l’économie française en profite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

À la une

Peut-on porter plainte sans preuve réelle en France ?

De multiples plaintes sont déposées chaque jour. Rien qu'en...

VTT, VTC, trekking : comment choisir un vélo électrique ?

Appréciés pour leurs nombreux avantages, les vélos à assistance...

Suisse et horlogerie : le maintien d’un marché perturbé par la crise sanitaire

Malgré la crise sanitaire, les horlogeries suisses ont réussi...

L’Etat mise sur le numérique avec ses aides à la formation

C'est le droit de tous les travailleurs français, qu'ils...

Pourquoi et comment héberger une image ?

Des milliards de photos et d'images circulent chaque jour sur...

Bébés métis : pourquoi ces nouveaux-nés n’ont-ils pas encore la peau foncée ?

Résultats d'une société cosmopolite, les nouveau-nés métis sont sans...

Les Demoiselles du téléphone, une série forte en féminisme

Les séries espagnoles font parler d’elles. Entre Elite, qui...