Le PEA permet-il de défiscaliser les bénéfices issus de la Bourse ?

Homme devant un ordinateur

Le PEA est bien connu par les traders et les investisseurs en Bourse. Cette enveloppe défiscalisée permet d’épargner et de placer ses revenus boursiers sans être trop perdant par rapport aux impôts.

Qu’est-ce que le PEA ?

Le plan épargne en actions (PEA) a été créé en 1992. Cette enveloppe fiscale permet aux particuliers de gérer leur portefeuille sans payer d’impôts sur les plus-values réalisées ni sur les dividendes perçus directement sur le PEA. Cette défiscalisation est valable pour tous ceux qui sont domiciliés fiscalement en France. D’après les données de la Banque de France, on compte près de 6 millions de PEA en France, avec un montant de 15 000 euros par compte en moyenne. Ouvrir un PEA en ligne est simple, il suffit de vous rendre sur le site d’une banque ou sur Jepargnenligne.com qui vous propose des comparatifs d’offres.

Où souscrire à un PEA ?

Un particulier peut ouvrir un PEA en prenant rendez-vous avec son conseiller bancaire ou bien en ligne. Toutefois, les organismes du type néobanques ne proposent pas ce type de prestation. Vous pouvez également souscrire à un plan d’épargne en actions chez un courtier en Bourse (en ligne). Enfin, les assurances peuvent aussi vous proposer d’ouvrir un PEA.

Les avantages du PEA

Le principal avantage du PEA, c’est que les sommes placées ne sont pas soumises à l’impôt. De plus, il n’est pas nécessaire d’apporter un montant minimum lors de l’ouverture d’un plan d’épargne en actions. Ce type de compte permet de placer ses revenus boursiers pour une longue durée. Toutefois, le versement maximal est de 150 000 euros et l’enveloppe est défiscalisée au bout de 5 ans uniquement (sauf prélèvements sociaux de 15,5 %). C’est-à-dire que l’argent est disponible mais vous devez bloquer vos fonds au moins cinq ans à compter de la date de la signature pour bénéficier de la défiscalisation de votre PEA. La principale règle fiscale à retenir est la suivante : les plus-values et dividendes ne sont pas soumis à l’impôt s’ils sont réinvestis ou maintenus dans le PEA.

Quels sont les frais liés au PEA ?

Il existe plusieurs frais imputés au PEA :

  • les frais de tenue de compte ou droit de garde souvent inexistants chez les courtiers en ligne
  • les frais d’exécution des ordres en Bourse qui varient selon le courtier (au pourcentage ou prix fixe par ordre)
  • le coût de la gestion (gestion sous mandat)
  • le coût du support qui est nul en cas de détention d’actions en direct
  • le plafonnement des frais depuis le 1er juillet 2020 (baisse des frais d’ouverture, de tenue de compte et des frais de dossier)

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*