Qu’est-ce qui différencie la MILF de la cougar ?

Femmes de desperate housewifes

S’il existe deux fantasmes masculins très répandus, ce sont deux types de femmes : la MILF et la cougar. Entretenus par l’industrie pornographique, les termes ont aujourd’hui droit de cité dans le langage de tous les jours, pourtant il n’est pas rare qu’hommes et femmes aient parfois des difficultés à distinguer l’une de l’autre. Qu’en est-il vraiment ?

Qu’est-ce qu’une MILF ?

Commençons par le plus facile : la définition de la MILF. Tout d’abord, précisions que le statut de MILF n’est donné à une femme que par un homme (à moins d’être lesbienne), car cet acronyme signifie, en anglais, Mother i would like to fuck. Littéralement « une mère avec qui j’ai envie de coucher ».

Par définition, une MILF est donc une femme avec un ou des enfants, mais qui n’en demeure pas moins sexy pour attirer les hommes en dépit des effets secondaires d’une grossesse. Remarquez que, puisque rien n’empêche d’être mère avant ses vingt ans, la moyenne d’âge est assez large. Toutefois, l’industrie pornographique a calibré le profil fantasmé de la MILF autour des femmes trentenaires, avec un physique mature.

Ce qu’est une cougar ?

Une femme mature, donc entre 40 et 60 ans, peut être considérée comme une cougar si elle aime coucher avec des hommes plus jeunes, voire beaucoup plus jeunes, qu’elles. Le choix de la comparaison avec le cougar, félin prédateur imposant, n’a rien d’anodin : le mot n’est accolé à la réputation d’une femme que si celle-ci est forte et dominante.

C’est ainsi à condition d’être suffisamment âgée et de coucher avec de nombreux hommes plus jeunes qu’une femme peut être décrite comme une cougar. On estime que le terme est utilisé à tort lorsque, dans une relation, une femme entretient une relation stable avec un homme plus jeune. La stabilité n’est pas supposée être l’un de ses traits de caractère.

Qu’est-ce qui fait la différence entre une cougar et une MILF ?

Existe-t-il une réelle distinction entre ces deux définitions de la MILF et de la cougar ? Force est de constater que ce n’est pas toujours clair. En ce qui concerne la pornographie, les actrices catégorisées sous ces termes sont dans l’ensemble tout aussi attractives les unes que les autres, au gré des fantasmes qu’elles représentent ou insufflent à leurs admirateurs. La nuance d’âge est donc très relative dans ce cadre.

On parlait de fantasme, à juste titre : c’est dans le regard des hommes et leur jugement que la différence d’attribution de l’adjectif va s’effectuer. Ce choix est conditionné par leurs désirs et le degré d’influence de la pornographie sur leur mode de pensée. Ainsi, une même femme pourra être considérée comme une cougar ou une MILF en fonction de celui qui les observe. On s’inscrit ainsi dans la lignée du proverbe : la beauté est dans l’œil de celui qui regarde.

D’un point de vue général, la MILF jouit d’une image plutôt douce et maternelle, située dans la séduction, et souvent rapprochée du complexe d’Œdipe. À l’opposé, la cougar correspond plutôt aux fantasmes de domination où l’expérience engendre maîtrise de la relation et des hommes conquis.

L’origine du mot MILF

En tant qu’acronyme, il est facile de comprendre l’étymologie du terme MILF. En ce qui concerne son apparition, les choses sont moins claires : le mot à sans doute moins de trente ans, et a certainement dû se prononcer à la dérobée dans des cercles privés. Ce qui est avéré, en revanche, c’est que le terme entre de plain-pied dans la culture populaire nord-américaine dans les années 90 grâce à des succès du box-office comme American Pie.

Sur le vieux continent et dans l’Hexagone, le terme ne se popularise que vers la fin des années 2000, dans la foulée d’une plus grande diffusion des films et séries en VO. Durant la décennie précédente, les occurrences de MILF ne se trouvaient que sur l’internet pornographique et les forums attenants. L’employer dénotait alors la fréquentation de ces sites, d’où le fait que ses connaisseurs n’en faisaient pas étalage.

L’origine du mot cougar ?

Il est relativement compliqué de cerner l’origine de l’expression « cougar ». Au départ, un cougar est un félin prédateur d’Amérique du Nord, particulièrement redoutable. L’orthographe est incertaine en français, car l’« u » supposé être utilisé après le g n’est pas usité par les Anglo-saxons – ce qui explique sa graphie actuelle.

Pour les amateurs et théoriciens du langage, l’hypothèse la plus vraisemblable provient du milieu sportif des années 80. Les membres de l’équipe de hockey sur glace de Vancouver, les « Canuks », avaient coutume de se faire séduire et d’avoir des relations avec des fans beaucoup plus âgées qu’eux, et n’ayant pas froid aux yeux quand il s’agissait de passer d’un joueur au suivant. Ceux-ci auraient alors commencé à les désigner sous ce surnom.

À partir de là, le terme de cougar s’est propagé d’un bout à l’autre du Canada, puis a dépassé la frontière avec les États-Unis. L’un des moments clefs fut la création d’un site de rencontre entre jeunes hommes et femmes matures en 1999, cougardates.com, qui acheva d’installer le mot au sein de l’industrie pornographique. Enfin, en France, la popularisation du terme s’achèvera avec un épisode de How I Met Your Mother, où l’incorrigible Barney Stinson tombe aux prises avec une cougar insatiable.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*