Les banques en ligne cassent brutalement les frais bancaires !

Homme qui sourit devant son ordinateur

Les frais bancaires sont bien souvent redoutés par les clients des organismes bancaires. Ces derniers les jugent excessifs et soupçonnent la pratique abusive de la facturation de ces frais. Cependant, depuis l’apparition des banques en ligne en 2000, les clients ont l’opportunité de placer leur argent dans une banque qui facture peu, voire aucun frais.

Quels sont les frais bancaires traditionnels ?

Une banque étant une entreprise de service, peut facturer à son bon vouloir. Il convient donc de connaître les types de commissions bancaires qu’une banque peut vous faire payer.

Premièrement, les « frais de dépassement » sont prélevés si vous dépassez votre seuil de découvert sans autorisation de votre conseiller, ou si votre découvert persiste plus longtemps que la durée qui a été convenue dans votre contrat. Ensuite, on trouve les « frais et commissions bancaires de services » qui consistent à vous facturer l’ensemble des prestations liées à la gestion de votre compte, à la mise à disposition de votre carte bancaire, à l’envoi d’un chéquier, etc.

Puis, il existe les « frais bancaires de rejets » qui sont prélevés dans le cas où la banque rejette un prélèvement qui a lieu lorsque votre compte est débiteur. Dernièrement, les « commissions d’intervention » élevées peuvent vous être imputées quand la banque rejette des chèques, ou des prélèvements, sur votre compte. Cependant, elles sont considérées comme illégales et il convient d’en parler à son conseiller, ou au directeur d’agence pour se faire rembourser. L’ensemble de ces frais peut vite représenter un montant considérable, c’est pour cela que certains clients préfèrent payer moins de frais avec les banques en ligne. En effet, ces dernières offrent des prestations de qualité, en cassant les frais bancaires.

Les banques en ligne : imbattables sur les frais bancaires

Les banques en ligne défient toute concurrence concernant les frais bancaires. Effectivement, la cotisation de carte bancaire est gratuite, il n’y a pas de frais lié à la tenue de compte, etc. Ces banques digitales représentent une réelle opportunité, pour les clients qui ne sont pas satisfaits de leur agence bancaire. Ces tarifs incomparables s’expliquent par deux faits principaux : l’absence d’agences physiques qui sont très onéreuses et des frais de personnel réduits.

Les banques en ligne obtiennent leurs commissions lorsque leurs clients se servent de leur carte bancaire. Il faut donc qu’ils en aient l’utilité régulièrement. C’est pour cette raison que certaines d’entre elles ont mis en place deux stratégies :

  • des frais de carte inactive : contrairement aux banques traditionnelles qui facturent des frais de compte actif, les banques digitales préfèrent prélever une commission si leur client ne sert pas de sa carte bancaire
  • des conditions d’épargne ou de revenus : pour ouvrir un compte, le client doit fournir des justificatifs de revenus mensuels, dans le cas où il n’en n’a pas, il ne pourra pas ouvrir de compte, ou devra payer des frais supplémentaires

Ainsi, les banques en ligne ont su casser les frais bancaires pour attirer les clients et les frais d’abonnement d’un montant symbolique, baissent chaque année. De plus, c’est en fonction du profil du client et de l’établissement bancaire que les frais seront calculés et pourront varier entre 0 à 500 euros par année.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*