La dyshidrose : causes, symptômes et traitements

La dyshidrose, aussi appelé eczéma dyshidrosique, est une maladie dermatologique. Elle concerne plus particulièrement la zone des pieds et des mains et s’observe par pic. Il y encore peu de temps, cette pathologie était considérée comme un eczéma classique. Elle reste donc encore mal connue. Son étymologie signifie « mauvaise sueur », ce qui rappelle à la fausse croyance qui la lie à la sueur. A ce jour, aucun traitement n’est encore réellement efficace. Cependant, il n’en reste pas moins quelques conseils et astuces pour combattre cette pathologie de manière efficace.

Les symptômes de la dyshidrose

Cette pathologie de la famille des eczémas atteint uniquement les pieds et les mains. Dans les cas les plus rares, la dyshidrose peut s’étendre au visage. Les lésions que provoque cette maladie ressemblent à des petites cloques, d’où son surnom d’« eczéma bulleux ». Les premiers signes de la dyshidrose surviennent avec l’apparition de petites « bulles » sur les mains et les pieds, souvent aux extrémités.

Il peut arriver que les premières vésicules de l’eczéma dyshidrosique soient quasi invisibles tellement elles sont profondes. Cependant, les symptômes évoluent rapidement. Il est donc important de rester attentif afin de repérer le plus rapidement possible les premiers signes afin d’éviter des complications futures.

A noter que le fait de gratter les petites « bulles » pourrait empirer rapidement la maladie. En effet, cela provoquerait le relâchement d’un liquide qui assécherait la peau. Cela sera d’autant plus difficile que ce type d’eczéma entraîne généralement des démangeaisons. Dans son évolution, la pathologie se signe par des tâches rouges sur les mains et les pieds. En effet, par la sécheresse que provoque la dyshidrose, la peau se craquelle et s’assèche.

Les traitements contre la dyshidrose

Dès que les premiers symptômes apparaissent, il est important de bien hydrater la peau afin d’éviter que la pathologie ne s’étende. L’urgence est d’empêcher la peau de s’assécher en veillant à utiliser des crèmes hydratantes. Par ailleurs, les zones concernées par la sécheresse ne doivent pas être dans une humidité constante. Veillez donc à bien faire pénétrer la crème.

La plupart des patients atteints de cette forme d’eczéma apprennent à soulager leurs démangeaisons avec des méthodes artisanales afin d’aider les plaies à se refermer. De plus, une hygiène irréprochable des zones concernées est indispensable pour pouvoir y appliquer ensuite des crèmes hydratantes, comme de l’aloé vera. Cette plante est très efficace contre les brulures et les démangeaisons.

La complexité des soins dans cette maladie est de trouver le bon équilibre entre l’asséchement des vésicules et l’hydratation de la peau. L’eau de Dakin sera votre allié dès l’apparition des premières vésicules. Attention cependant à bien assécher uniquement les vésicules et non la peau.

Anticiper en prenant soin de sa peau

L’origine de cette pathologie dermatologique étant encore inconnue, il est important de prendre soin de sa peau au quotidien afin de la prévenir. Dans la majorité des cas observés, les manifestations les plus courantes ont lieu entre le début du printemps jusqu’à l’automne.

Vos bonne habitudes passeront également par le choix des matières de vêtements que vous portez. Les matières naturelles, surtout pour vos gants et chaussettes, seront à privilégier afin de laisser respirer votre peau sans maintenir l’humidité de votre transpiration.

Prévenez en surveillant l’alimentation

Une bonne alimentation est primordiale afin de prévenir un bon nombre de maladies. La dyshidrose ne fait pas exception. En surveillant votre alimentation, et en complétant par la prise régulière de probiotiques, vous limitez déjà le risque de survenue de maladies dermatologiques. Une thérapie préventive efficace qui a fait ses preuves dans de nombreux cas.

Une étude a également prouvée qu’une alimentation végétarienne serait bénéfique pour limiter l’apparition répétée de cette forme d’eczéma. En effet, l’alimentation de nos jours serait trop riche et grasse, favorisant l’apparition de toute forme d’eczéma.

La santé de votre foie influe énormément sur celle de votre peau. Voilà pourquoi prendre soin de ses organes d’élimination est primordial. Les régimes détoxifiants et à base de plantes seront alors des alliés au vu des bienfaits qu’ils procurent au foie.

L’allergologue pour aider à soigner

Etant une maladie chronique, il est difficile de se débarrasser définitivement de la dyshidrose. Aucun traitement miracle n’a encore été découvert. Cependant, la consultation avec un allergologue peut vous aider dans la gestion de cette maladie.

L’allergologue vous accompagnera dans la compréhension et l’appréhension de la maladie. C’est grâce au suivi régulier que l’allergologue pourra adapter ses conseils et traitements en fonction de vos besoins. Selon les patients, les traitements proposés ne seront pas les mêmes. L’allergologue s’adapte à la vie du patient pour traiter au mieux sa pathologie.

Enfin, rappelons que la dyshidrose n’est pas une maladie grave malgré qu’elle soit douloureuse et handicapante. Plus tôt la maladie est prise en charge, au mieux les symptômes seront traités. Par ailleurs, la dyshidrose est à considérer comme un avertissement de la part de vos organes d’élimination qui signifie qu’ils arrivent à saturation.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*