Pourquoi est-il interdit de visiter la zone 51 ?

Zone 51

Voilà plusieurs années que la Zone 51, située dans l’État du Nevada aux USA, est au cœur de toutes les polémiques les plus rocambolesques. Les fervents défenseurs de la théorie du complot lui ont attribué la réputation de désert des ovnis. Le fait qu’elle fasse l’objet d’une interdiction depuis des dizaines d’années n’arrange rien aux rumeurs, d’autant que beaucoup se questionnent à ce propos.

Zone 51, « le désert d’ovnis »

Si vous engagez un Road trip aux USA et que le désert du Nevada figure dans votre itinéraire, il vaudrait mieux ne pas vous aventurer au nord-ouest de Las Vegas, à environ 160 km dans le comté de Lincoln. C’est la route qui mène vers la Zone 51, qui est interdite d’accès depuis des années.

Pourquoi ? Que se passe-t-il dans cette partie du désert du Nevada ? Des milliers de personnes se sont posé la même question avant vous et n’ont eu pour réponse que le mystère. Assez pour se lancer dans toutes sortes de théories.

L’inconnue du Nevada

Il suffit de faire un tour sur les forums portant sur le paranormal pour prendre la mesure du sujet de prédilection des participants. Ces plateformes sont devenues de véritables nids de discussion autour d’un seul et même sujet : la Zone 51.

Depuis plusieurs années, la Zone 51 est restée un mystère total, même pour les plus grands investigateurs. Il n’y a pas moyen de savoir ce qui s’y passe, encore moins à quelle fin. Tout ce qu’on en sait est que la zone est interdite. Quand on sait que des géants comme Google alimentent le mystère, il y a de quoi avoir froid dans le dos.

Présence d’Ovnis ?

Il suffit de faire un tour sur Google Map et de rechercher ce lopin de terre de 155 km² pour comprendre l’ampleur du mystère autour de la Zone 51. Il n’existe aucune carte de la zone et tout ce à quoi vous aurez droit, c’est une tête d’extraterrestre. Ce qui renvoie à la réputation de désert d’ovnis de la Zone 51.

De nombreux films rattachent Nellis Force Range à un désert d’ovnis, désignant la Zone 51 comme le point de chute des extraterrestres sur terre. En 1989, les défenseurs de l’ufologie étaient convaincus que l’armée américaine était en relations secrètes avec les hommes verts.

Lorsqu’on ajoute à cette théorie la présence d’une base militaire top secret n’arrange rien à la chose avec interdiction formelle de s’y aventurer sans autorisation expresse de l’US Air Force ou de la CIA. Ce sont les deux entités gouvernementales qui tiennent le site depuis sa création.

Zone 51, une base militaire aux secrets bien gardés

Aucune déclaration officielle n’a jamais confirmé qu’il existe réellement une telle base dans cette zone très précise. Alors, pourquoi autant de mystère ?

Officiellement, la Zone 51 est la région où se trouve une base militaire ultra secrète. Cette information n’a fusé qu’en août 2013 après la déclassification de certains documents officiels qui ont en lumière les activités menées par l’armée.

Au départ, la base militaire aurait été une idée par le président Harry Truman dans le contexte de la guerre froide pour le développement dans le plus grand secret d’appareils militaires. Ce projet de création a été mis en œuvre par l’officier de la CIA Richard, M. Bissell Jr.

D’après les documents, plusieurs opérations militaires y ont été menées à Groom Lake à savoir :

  • Le programme Senior Year/U-2
  • Le programme OXCART/A-12/SR-71/D-21
  • Le programme Have Drill/ Have Ferry / Have Doughnut (MiG-17F / MiG-21)
  • Le programme Have Blue / Senior Trend/F-117

Une zone nucléaire sous haute protection

Si la théorie d’une base de recherche sur les ovnis est plutôt fantasmagorique, celle de base nucléaire est bien plus plausible. En effet, de nombreux essais nucléaires réalisés par le Département de l’Énergie des États-Unis en 1951. De même, la zone de Yucca Mountain avec laquelle la Zone 51 partage l’une de ses bordures est réputée pour être un lieu de dépôt des déchets nucléaires.

Pour le peu qu’on en sait, sur 40 km environ a été installé un périmètre sécurisé. L’armée a fait installer des panneaux « Warning » bien en vue sur des barrières qui sont également équipées de caméras de surveillance et surtout de détecteurs de présence. C’est sans compter les autres panneaux d’avertissement où sont inscrits des avertissements comme « toute photographie est interdite » ou encore « l’usage de force pouvant entraîner la mort est permis ».

La moindre intrusion entraîne immédiatement le déploiement de drones de reconnaissance et de troupes au sol lourdement armées. Un scénario digne d’un thriller des temps modernes. Mieux encore, toute personne travaillant dans cette base est soumise à un contrat de confidentialité.

Entre présence d’ovnis, base militaire et zone nucléaire, sera-t-on un jour situé sur la véritable vocation de la Zone 51 ? En attendant, la course aux théories est lancée.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*