Comment obtenir un prêt quand on est fiché FICP ?

Ficp

Quand la Banque de France vous a interdit bancaire ou rentré dans l’un de ses fichiers de surveillance, il devient très difficile d’obtenir un prêt auprès d’une banque ou d’un organisme de crédit. Pourtant, quand on est encore étudiant ou que l’on veut lancer son entreprise, on n’a parfois pas d’autre choix que d’avoir recours au crédit.

Qu’est-ce que le FICP ?

Le FICP c’est le Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers. Vous risquez donc de vous y trouver inscrit si vous êtes un jour en incapacité de rembourser votre crédit, qu’il soit immobilier, à la consommation ou étudiant. Souvent, les personnes qui y figurent ont multiplié les prêts sans penser à leurs capacités de remboursement.

Il existe d’autres fichiers nationaux tenus par la Banque de France sur lesquels il n’est vraiment pas bon de figurer. Il y a, par exemple, le fichier central des chèques et le fichier central des chèques impayés. Se trouver inscrit sur ces fichiers mène presque systématiquement à l’interdiction d’obtenir un chéquier. Dans le cas du FICP, c’est souvent plus grave.

Effectivement, l’interdiction de disposer d’un chéquier, bien que gênante dans certaines conditions, n’empêche pas d’entreprendre et de monter des projets. À l’inverse, le FICP est systématiquement vérifié par tous les organismes de crédit et toutes les banques avant d’accorder ou non un crédit, peu importe sa nature, à un client.

Quelles conséquences lorsque l’on est fiché FICP ?

Si vous figurez dans le FICP, c’est que vous n’avez pas réussi à rembourser votre crédit et qu’après plusieurs mensualités incomplètes ou impayées, votre banque ou votre organisme de crédit a transmis votre dossier à la Banque de France. Puis, la Banque de France vous a alors inscrit au FICP pour signaler aux organismes prêteurs vos précédentes difficultés de remboursement.

Vous imaginez alors facilement les difficultés que peut entraîner le fait d’être fiché sur le FICP. Peu d’organismes de crédit et presque aucune banque n’acceptera de vous laisser souscrire à un de ses crédits, même si votre situation financière présente des capacités de remboursement idéales et que vous justifiez d’un projet immobilier ou entrepreneurial sécurisé et rentable.

Pourtant, lorsque l’on retourne faire des études ou qu’on lance sa première entreprise, on a souvent besoin d’un prêt pour s’aider à démarrer. Malheureusement, si quelques années plus tôt, vous n’avez pas été suffisamment raisonnable et que vous figurez sur le FICP, vos chances d’en obtenir un sont très basses, voire nulles.

Combien de temps avant la régularisation et le défichage ?

Si vous aviez un crédit immobilier sur votre maison, que vous avez ensuite été forcé de souscrire un crédit à la consommation avec un taux peu avantageux quand la voiture est tombée en panne, puis que vous avez eu du mal à vous en sortir tous les mois et que vous avez fini par prendre un autre crédit à la consommation pour payer certaines de vos dettes, il n’est pas étonnant que vous ayez fini par ne plus pouvoir payer vos mensualités.

Effectivement, tous les crédits ne disposent pas de taux très avantageux et il n’est pas rare qu’il soit difficile pour des personnes endettées de s’en sortir à la fin de chaque mois. Le FICP a donc été pensé par la Banque de France non pas seulement comme une punition, mais aussi un moyen de protéger les clients du surendettement. Ainsi, on vous empêche de vous endetter infiniment en vous interdisant l’accès aux crédits et en vous forçant à régulariser votre situation.

Résultat, être fiché au FICP n’est jamais une situation définitive. En général, votre nom y figurera pour une durée de 5 ans, durée pendant laquelle vous êtes encouragé à assainir vos finances et à apprendre à vous en sortir sans emprunter d’argent. Au-delà de ces cinq années, votre nom est retiré du fichier et vous pouvez à nouveau accéder normalement aux services de crédits.

Comment obtenir un emprunt quand on est fiché FICP ?

Parfois, on ne peut pas attendre que ces cinq années se soient écoulées avant d’emprunter à nouveau. Quelle qu’en soit la raison, qu’elle soit professionnelle ou personnelle, si vous avez absolument besoin d’un crédit, vous pouvez tenter certaines solutions. Effectivement, certaines banques et certains organismes sont si avides d’obtenir ou de garder leurs clients, qu’ils proposent des solutions.

Vous pouvez, par exemple, opter pour le rachat de crédit. Cette solution est idéale quand vous avez de nombreux crédits qui vous coûtent cher chaque mois. La banque va alors payer tous vos crédits auprès de tous les organismes concernés et vous faire souscrire à un crédit unique. Vous ne paierez alors plus qu’une seule mensualité, plus qu’un seul taux d’intérêt pour rembourser toutes vos dettes en une.

L’intérêt du rachat de crédit, c’est qu’il peut vous éviter d’être fiché FICP, mais qu’il peut également vous permettre d’obtenir un prêt même si vous l’êtes. Effectivement, une fois le rachat de crédit accepté par la banque, il n’est pas rare de pouvoir obtenir une somme plus élevée contre un remboursement plus long ou des mensualités plus élevées. Ainsi, vous disposez d’un prêt unique et d’une rallonge financière pour réaliser votre projet.

L’hypothèque

Parmi les solutions disponibles pour obtenir un prêt quand on est fiché FICP, il y a l’hypothèque. Cette solution est rarement la préférée des consommateurs parce qu’elle implique de sacrifier son patrimoine. C’est-à-dire que vous donnez comme garantie à la banque un droit d’accès à un bien (une maison, un appartement ou même un bateau) dans le cas où vous ne pourriez rembourser.

Avec cette technique, vous obtenez, en général, un prêt de la valeur du bien que vous hypothéquez. Vous n’êtes d’ailleurs pas obligé d’hypothéquer l’intégralité du bien et vous pouvez seulement en proposer un pourcentage qui correspond à l’argent dont vous avez besoin. L’avantage de l’hypothèque, c’est qu’elle permet à n’importe qui d’obtenir un prêt facilement.

Les prêts à l’étranger

Enfin, il existe la solution des prêts à l’étranger. Effectivement, la Banque de France n’a d’autorité qu’en France. Cependant, elle communique avec tous les états membres de l’Union Européenne, alors il vous faudra faire une demande de prêt dans un pays non membre.

Comme la banque ou l’organisme de crédit de ce pays ne sauront rien de vos difficultés de paiement, ils vous donneront plus facilement accès à un crédit. Soyez tout de même prudent et veillez à ne pas vous endetter irrémédiablement, au risque de vous condamner à rembourser des crédits toute votre vie.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*