Les grandes étapes qui ont révolutionné la sexualité féminine en France

La femme sensuelle

Aujourd’hui en France, le tabou sur la sexualité est presque levé. Mais il y a encore quelques décennies de ça, les choses n’étaient pas encore comme telles. voici quelques grandes étapes qui ont révolutionné la sexualité féminine en France.

Le long chemin vers l’émancipation sexuelle

Comment en est-on passé d’une société où le sexe était fait pour procréer et le reste était péché, à une utilisation du gode ceinture creux vibrant taille xxl pour homme sans tabou en seulement quelques décennies ? Eh bien pour cela, les choses n’ont pas été simples. Certains porte-parole, comme Hugh Efner, créateur du concept Playboy et décédé le mois dernier, ont largement aidé le mouvement. Mais certains événement ont aussi joué un rôle d’ampleur dans cette émancipation sexuelle. En voici quelques-uns.

Création du planning familial en 1955

En 1955 est créé le planning familial, une association de femmes ayant pour but de promouvoir le contrôle des naissances et lutter contre les avortements clandestins. 60 ans plus tard, il est devenu l’allié incontournable de milliers de femmes.

Vote de la loi sur la contraception en 1967

En 1967, le gouvernement français vote la loi Neuwirth, qui libéralise la vente et l’utilisation des moyens de contraception féminins. Cette loi implique, pour la première fois, une dissociation entre le sexe pour procréer et la sexualité pour le plaisir.

Mai 68 : « Vivre sans temps mort et jouir sans entraves »

Lors des manifestations de mai 68, le slogan des féministes était « Vivre sans temps mort et jouir sans entraves ». Une revendication libérales des mœurs devenue symbole aujourd’hui. A cette occasion, les étudiants revendiquent leur « équilibre sexuel » auprès du ministre de la Jeunesse et des Sports, et les féministes, l’amour libre et la vrai égalité entre les hommes et les femmes.

Naissance de la MLF le 26 août 1970

A l’époque, 9 féministes bien connues déclarent qu' »il y a plus inconnu que le soldat inconnu. Sa femme. » Elles déposent alors symboliquement une gerbe à la femme du soldat inconnu, pour marquer l’invisibilisation de celles-ci dans la société. S’ensuit la naissance du Mouvement pour la Libération des Femmes (MLF).

Le manifeste des « 343 salopes » le 5 avril 1971

En 1971, le Nouvel Observateur publie un document choquant, consignant les témoignages de 343 Françaises (dont certaines bien connues comme Simone de Beauvoir, Catherine Deneuve, Marguerite Duras, Brigitte Fontaine, Bernadette Lafont, Jeanne Moreau ou encore Françoise Sagan) ayant eu recours à l’avortement, encore illégal en France à l’époque. Elles s’exposaient alors à de graves poursuites judiciaires…

17 janvier 1975 : Simone Veil et la loi sur l’avortement

Bien connue comme celle qui a libéré les femmes, Simone Veille, ministre de la Santé à l’époque, s’est longtemps battue pour passer sa loi mettant fin à des siècles de condamnations de l’avortement. Une révolution pour la sexualité féminine. La même année, l’adultère est dépénalisé.

Dépénalisation de l’homosexualité en 1982

Jusqu’alors suivis et fichés, et parfois aggravés devant la loi de par leur condition, les homosexuels peuvent alors aimer librement et faire l’amour avec les personnes de leur choix.

Découverte du SIDA en 1983

Mais s’il y a bien une découverte qui a accéléré la liberté sexuelle, c’est bien la découverte du SIDA. Il était alors impossible de ne plus parler de sexe. L’éducation sexuelle est apparue, le dialogue s’est ouvert et la sexualité est devenu un sujet qu’on ne pouvait plus laisser de côté.

Aujourd’hui, même si le chemin n’est pas terminé, il est beaucoup plus facile de parler de sexualité et de la vivre plus librement que par le passé.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*