La Belle et la Bête, la scène équivoque provoque des remous

Capture de la bande-annonce de la Belle et la Bête

En ces temps difficiles où les européens semblent se diviser, la moindre occasion de réunir les peuples autour d’un thème culturel commun est la bienvenue. La culture aborde de nombreux thèmes littéraires à travers les âges. Certains de ces thèmes sont, toutefois, un véritable baromètre de l’état de tolérance d’une société. C’est le cas notamment du thème très controversé de l’homosexualité.

Polémique autour du « moment Gay » dans le film « La Belle et la Bête » nouvelle adaptation au cinéma

Dans cette nouvelle adaptation de la Belle et la Bête, une liaison entre le personnage du Fou et le macho Gaston, qui veut séduire la Belle, en a surpris plus d’un. On aperçoit, dans cette scène, deux hommes ébaucher une danse suggestive. Certes, nous sommes encore éloignés de Moonlight, ce premier long métrage à parler de l’homosexualité sur le grand écran, mais la scène est équivoque, ce que n’a pas manqué de relever un censeur malaisien qui a qualifié la façon dont dansait les deux hommes comme gay.

Lire aussi : Le Festival International des Séries TV aura lieu à Lille en 2018

La culture pour unir les peuples européens

La culture est révélatrice. Celle-ci devrait être le ciment des peuples. Il semble pourtant que ce sujet ne passionne plus les foules. A titre d’exemple, les références aux valeurs culturelles ont été très peu abordées durant le débat télévisuel entre les cinq candidats à la présidence de la république. Il aura fallu attendre un bon moment pour qu’un candidat y fasse référence durant le débat, comme si le mot « culture » était un mot réservé aux élites et qu’il ne fallait plus employer ce terme de peur de monter les peuples contre les élites.

C’est Emmanuel Macron qui avait alors déclaré « le projet que je porte donne accès à la justice, au droit, à l’éducation, à la culture… ». Macron serait-il le seul à parler de culture dans son programme présidentiel ? Il semblerait qu’il y ait actuellement d’autres questions plus profondes qui préoccupent le peuple français.

Pourtant, la culture demeure un combat à porter sans retenue aucune. La culture rapproche les peuples. C’est d’ailleurs ce qu’en substance a voulu souligner Michel Guerrin, rédacteur en chef au « Monde » dans sa chronique hebdomadaire lorsqu’il a déclaré « la culture est un excellent baromètre pour distinguer les pays dont on se sent proche de ceux qui nous semblent au bout de la nuit ».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*