Rien ne va plus entre l’Allemagne et les Etats-Unis

Donald Trump et Angela Merkel

Entre les Etats-Unis et l’Allemagne, rien ne semble plus aller. Depuis la première rencontre historique entre ces deux pays, ce vendredi dernier, la passe d’armes se poursuit entre les hauts dirigeants des deux pays les plus influents au monde. En cause, l’affirmation de Mr Trump selon laquelle l’Allemagne serait redevable des Etats-Unis et de l’OTAN.

Trump somme l’Allemagne de payer

La ministre allemande, Ursula von der Leyen a donc rejeté, ce dimanche 19 mars, l’accusation faite par le président américain. On se rappelle de la diatribe que ce dernier avait livré contre l’Allemagne, affirmant avec vigueur que le parapluie protecteur de l’OTAN n’était pas payé à sa juste valeur par l’Allemagne.

C’est par le tweet suivant « L’Allemagne, doit d’énormes sommes d’argent à l’OTAN et aux Etats-Unis qui lui fournissent une défense très puissante et très coûteuse » que le président des Etats-Unis d’Amérique avait envoyé un signal fort à Angela Merkel, vingt-quatre heures à peine après leur rencontre.

La dépense militaire de l’Allemagne n’est pas adaptée selon Trump

Ces allégations ont été immédiatement rejeté. « Il n’existe pas de compte où sont enregistrées des dettes au sein de l’OTAN » avait alors répondu la ministre de la défense allemande, arguant le fait que les dépenses militaires en faveur de l’OTAN n’étaient pas l’unique critère pour estimer les efforts consentis de l’Allemagne, les missions de paix dans le cadre de l’ONU et de la lutte contre l’état islamique entrant aussi en jeux.

Angela Merkel, pourtant, avait déclaré que son pays était prêt à respecter l’engagement pris à l’OTAN en 2014. Cet engagement prévoyait que les dépenses militaires soient augmentées à hauteur de 2% du produit intérieur brut et ce, dans un délai de dix ans. Actuellement, l’Allemagne consacre seulement 1,2% du PIB aux dépenses militaires.

Protectionnisme, l’Allemagne pas favorable

Alors que les Etats-Unis souhaiteraient réduire leur contribution au budget des Nations Unies, la ministre allemande suggère elle, qu’il faudrait que les dépenses militaires soient mieux réparties et plus équitables. Pour ce faire, Ursula von der Leyden réaffirme la nécessité de moderniser l’OTAN et de créer une union européenne de la défense.

Après la rencontre glaciale entre Donald Trump et Angela Merkel ce vendredi, après les divergences clairement affichées entre les deux dirigeants, notamment sur le sujet de l’immigration et du commerce, les tensions ne semblent donc pas prêtes de s’apaiser entre Washington et Berlin.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*