Benoît Hamon veut un numéro vert contre les atteintes à la laïcité

Benoît Hamon

C’est l’idée du candidat à la présidentielle, Benoît Hamon, et elle risque de faire grand bruit. Mettre en place un service sous forme de numéro vert afin de permettre de dénoncer les atteintes à la laïcité que tout citoyen aurait pu constater, voilà la nouvelle idée du candidat socialiste.

Une proposition inédite faite par Benoît Hamon

C’est dans son programme, dévoilé jeudi, que le candidat socialiste a proposé cette mesure pour le moins originale, celle de proposer aux concitoyens français un service de dénonciation pour atteinte à la laïcité. Ce service serait disponible 24 heures sur 24 et sept jours sur sept. Il permettrait, d’après la déclaration de Benoît Hamon sur RTL, ce vendredi, aux citoyens de « trouver la protection de l’Etat ».

Interrogé plus en profondeur sur cette mesure qu’il défend et sur la question du port du voile, Benoît Hamon a répondu que « là où on juge que notre vie est perturbée, percutée par des comportements d’un certain nombre de personnes qui veulent nous imposer un dogme », il conviendrait alors de dénoncer ce comportement.

Lire aussi : Des Street artistes parodient les affiches de campagne électorale

L’autre objectif de cette mesure, combattre les préjugés sexistes

Les préjugés sexistes sont également visés dans cette mesure puisque l’objectif de la mise en œuvre d’une telle mesure va dans le sens de la « protection de l’Etat » dans son ensemble, pour le bien des individus. Le candidat à la présidentielle estime d’ailleurs, à ce sujet, que c’est dans l’Education nationale que les préjugés sexistes devront être combattus.

Benoît Hamon fustige, toutefois, celles et ceux qui stigmatisent le port du foulard dans l’espace public. Selon le candidat socialiste, cette position n’est pas tenable car il faudrait alors « interdire tout signe religieux dans l’espace public », ce qui reviendrait inévitablement à remettre en cause la loi de 1905. Un discours qui apparaîtra probablement ambiguë, voire angélique, pour les principales personnes visées.

Alors, que cherche le candidat socialiste en proposant une telle mesure dans son programme ? Par ce principe de dénonciation d’atteinte à la laïcité, il s’érige en homme laïc, qui a, pour autant, toute confiance en le peuple français, qu’il verrait capable de tels actes de dénonciation dans l’intérêt commun de la communauté française. Serait-ce réalisable en l’état lorsque l’on s’aperçoit du communautarisme grandissant et des pressions exercées par ce dernier sur les citoyens français ? Rien n’est moins certain.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*