La voiture connectée crée 150 emplois à Toulouse

Voiture connectée Continental

Environ 150 emplois vont être créés à Toulouse d’ici à 2017 dans le cadre du développement et de la fabrication de la voiture connectée. C’est l’équipementier automobile Continental lui-même qui l’a annoncé ce jeudi après la visite du secrétaire d’Etat à l’Industrie, au Numérique et à l’Innovation.

Un projet ambitieux développé par Continental

C’est un projet ambitieux auquel a pris part le géant de l’équipementier automobile Continental, sous le nom de eHorizon Continental. Ce projet consistera, à mettre en relation, à l’avenir, les véhicules connectés sur les routes. Ainsi, selon la direction du groupe, le projet eHorizon aura pour fonction de rendre de plus en plus autonome les véhicules, véhicules qui seront alors connectés entre eux afin d’étendre la portée de leurs capteurs, actuellement limitée à environ 300 mètres.

Grâce au projet eHorizon, les voitures auront à disposition des données provenant d’autres véhicules connectés, données qu’elles pourront alors exploiter en temps réel. C’est ainsi que la voiture deviendra entièrement « connectée avec le monde extérieur », d’après Antoine Jouin, président actuel de Continental Automotive France.

Le monde est en pleine mutation et l’industrie automobile est au cœur de cette transformation digitale. Capteurs et calculateurs électroniques seront dans un futur proche épaulés par « des services à valeur ajoutée » par le biais de la connexion au monde extérieur des véhicules.

La région de Toulouse devient leader en termes d’innovation et de mobilité

La vice-présidente de la région Occitanie, Nadia Pellefigue, s’est réjoui à l’annonce de ce projet créateur d’emploi, projet ambitieux qui n’est d’ailleurs pas le premier à être développé dans la région. On pense alors au projet Hyperloop qui avait, lui aussi, retenu la région Occitanie, pour le plus grand bonheur des élus de la région.

Hyperloop, pour rappel, est un projet futuriste de transport urbain, dont la particularité sera de proposer le transport de passagers dans des capsules en sustentation sur un coussin d’air. Il fait, à l’instar de eHorizon, figure de projet innovant et futuriste.
Pour accompagner la filiale Continental dans ce projet audacieux, une proposition d’aide, à hauteur de 5 millions d’euros, sera évaluée par l’assemblée régionale. Actuellement, ce sont près de 220 000 personnes qui sont employés, dans le monde entier, par le groupe automobile Continental.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*